Pourquoi les blogues taille plus & body positive sont-ils plus importants que jamais?

Succulent-Six-6 blogues taille plus
Photo : courtoisie de Succulent Six

Après 3 ans dans la blogosphère et à l’aube d’un nouveau voyage, j’ai eu un moment de réflexion sur la pertinence des blogues taille plus en général et comment amener La Backpackeuse taille plus encore plus loin… J’ai rapidement réalisé qu’être une personne taille plus dans ce monde dit « standard » est TOUJOURS tout un défi.

Les fleurs : la montée du « taille plus »…

Jusqu’à tout récemment, les actrices et modèles tailles plus était quasi-inexistantes des médias, du divertissement et de la mode.  Depuis quelques années, on a vu déferler une petite « vague » taille plus, grâce au flair, au talent et aux courbes de Sara Ramirez (Dr Torres de Grey’s Anatomy), Gabi Gregg (blogueuse mode plus dont la renommée n’est plus à faire), Fluvia Lacerda (mannequin taille plus) et Amber Riley (Mercedes Jones de Glee), pour ne nommer qu’elles.  Par leur succès dans des domaines qui sont connus pour être ingrats envers les femmes aux formes généreuses, ces femmes ont ouvert la porte sur le « vrai » monde, dans lequel des femmes de toutes les tailles et formes évoluent.

En février dernier, Ashley Graham, la première top model en version plus, faisait la couverture de l’édition maillots de bain du magazine Sports Illustrated, une première depuis sa création dans les années 60.  Peu après, elle partageait la vedette du vidéoclip de la chanson Toothbrush de DNCE, en compagnie du chanteur vedette Joe Jonas.

(Ça compense un brin pour sa collaboration à la campagne « I Am No Angel » de Lane Bryant qui se voulait une réplique aux « angels » Victoria Secret.  Avez-vous aussi remarqué comment on ne voit pas un centimètre carré de cellulite, un seul repli de peau ou un seul bourrelet dans cette campagne ? Et ne parlons pas du fait que chaque mannequin représenté était un exemple de proportion, voire de perfection…)

Depuis 2015, donc, des mannequins comme Tess Holliday sont devenues des personnalités publiques. De nouvelles collections de vêtements taille plus ont été lancées ici et là, notamment par l’actrice Melissa McCarthy et par la gagnante de la saison 14 de Project Runway, Ashley Nell Tipton. (Ces collections ont d’ailleurs bénéficié d’une étonnante couverture médiatique.)  Quelques blogueuses ont aussi reçu leur part du gâteau en étant découvertes par le reste du monde ou en ayant la possibilité de collaborer avec des marques désireuses de lancer des vêtements 14+. On a même eu droit à une révolution dans le monde des maillots de bains, désormais disponibles pour les femmes voluptueuses dans des looks plus jeunes et audacieux que jamais !

Même les hommes taille plus – désignés par le terme brawn – ont leur star, soit Zach Miko, premier mannequin masculin taille plus de renommée, après avoir été l’égérie de la section Big & Tall des vêtements de la chaîne américaine Target.

zachmiko blogues taille plus
Zach Miko

On en a fait du chemin depuis les énormes caftans qui ressemblaient à des housses de sofas…
Mais tout ce qui monte finir par redescendre…

…et le pot.

Ce printemps, la comédienne Amy Schumer a hurlé à l’outrage lorsque le magazine américain Glamour l’a incluse dans son « plus-size bonus » comme « femme taille plus qui nous inspire » ? Pourquoi autant de colère ? Parce qu’on ne lui a pas demandé la permission avant de l’inclure dans une section taille plus !  Le début d’une série de réactions – positives ET négatives – sur l’acceptation et la place qu’on réserve aux taille plus. Aussi la justification pour de nombreux commentaires haineux et intolérants à la diversité corporelle vus sur les médias sociaux.

Et Gabourey Sidibe, elle ?  Vous croyez qu’on lui demande la permission avant de l’inclure dans des pages dédiées aux personnalités taille plus… ?

Schumer tente de justifier la démesure de sa réaction par le fait que de la considérer taille plus donne une mauvaise perception aux filles et aux femmes de ce qui devrait être considéré(e) plus-size.  Bel effort. Ça aurait peut-être pu fonctionner si elle ne se plaignait pas constamment de son poids dans ses sketches !  En résumé, c’est acceptable qu’elle JOUE les tailles plus, mais inacceptable qu’on la DÉSIGNE taille plus.

Glamour-Magazine blogues taille plus

(Devinez qui a perdu son statut de « femme qui inspire » presque aussi rapidement qu’elle l’avait gagné.. ?)

Encore plus récemment, Facebook et Instagram ont joint les rangs des fat-shamers en bannissant les photos de femmes taille plus qui portaient simplement des maillots de bain !

Voici donc la photo controversée : 

Take a good look at us three. Do you know what we have in common? The belief that Any Body deserves to look good in what they wear. Be it a swimsuit, a pair of jeans, a dress, lingerie, a crop top. We have seen and heard the shaming directed towards us. We have also seen plus size role models in the West – be it bloggers, models, magazines or advocates – teach us that the world will judge you no matter what and that does not mean you go into hiding. While shooting for this, I realised how I hadn’t been around other plus size friends in swimwear and This made me reflect on how important it is to stay visible despite the hate that might come your way. Because while ppl might shame you, there will be people who look upon you with respect for Who You Are. Follow more body positive people online. Screen who follows you and who you choose to be inspired by or you can relate to. Surround yourself with that and you will see that: 1) you’re definitely not alone in this and 2) you are not supposed to be at war with yourself all the time. And if few celebrate your personal triumphs, it is okay to feel sad but remember that That is not something you have control of. Take charge of what you Can control – your sense of self, your self respect and willingness to view the world with different perspectives. #plussize #southasian #igsg #fatshion #nobodyshame #losehatenotweight #fuckfatphobia #pizzasisters4lyfe #celebratemysize #bodypositive

A photo posted by Aarti Olivia Dubey (@curvesbecomeher) on

 

C’est un acte de courage suffisamment grand de s’exposer aux moqueries potentielles et aux probables méchancetés des trolls intolérants du web. Mais il semble qu’on doit aussi se battre pour le simple DROIT d’être en maillot de bain… parce que ce n’est pas ce que les gens ont envie de voir !

Ai-je besoin de rappeler que ces mêmes médias sociaux ne font RIEN contre les comptes et hashtags faisant l’apologie de l’anorexie (l’affection psychiatrique ayant le taux de mortalité le plus élevé), de la boulimie, de l’automutilation et de nombreuses autres maladies SÉRIEUSES et DANGEREUSES pour la santé de ceux qui en souffre ?

J’ai aussi personnellement goûté à la fronde anti-taille plus récemment, après la parution de l’article « 5 conseils de voyages pour tailles fortes » dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec), les journaux francophones détenant la distribution la plus importante au Québec.  Dans l’ensemble des entrevues – et de mes publications -, je tente de d’émettre des observations et des commentaires positifs et constructifs. Je partage des trucs qui n’enlèvent rien aux personnes « standards » (car je considère qu’il serait mesquin de partager des trucs pour les taille plus qui privent les autres de la pleine satisfaction de leurs droits).

Malgré cela, l’ensemble des commentaires négatifs tournent autour des clichés habituels : les personnes taille fortessont grosses (wow, quelle déduction !). On pue la sueur, on devrait manger moins pour économiser pour nos voyages ou pour s’acheter un billet de classe supérieure. Faudrait qu’on perde du poids, parce qu’on abuse du système de santé. Nous choisissons d’être obèses… et j’en passe.  Quelqu’un a même répondu qu’on devrait rester chez soi, ainsi, on évitera des moments humiliants ou inconfortables (sans doute en réponse à mon conseil de faire la paix avec son image et de cultiver la « zénitude » avant le départ) …

Donc… encore pertinents ou pas ?

Lorsqu’on bénéficie de plus de visibilité, on doit aussi composer avec les critiques et l’intolérance – et parfois la haine pure et simple ! – qui accompagnent cette visibilité.  Les blogues et blogueurs taille plus et body positive ont eu et ont toujours un rôle crucial afin de contribuer remettre un peu d’équilibre dans tout ça. Pour montrer au monde entier que les personnes tailles plus en général – et les femmes en particulier – sont des humains comme les autres et que :

  • Nous aussi, on aime les vêtements modes et flatteurs;
  • Nous aussi, on fait du sport, et on est souvent en bien meilleure forme physique que certains le croient! (je pense ici à Born To Reign et Big Gal Yoga);
  • Et, bien sûr, on adore voyager et on veut le faire sans restriction, peu importe notre taille (allez voir mes consoeurs Plus Size Adventure et Travel With Curves).

Nous ne sommes pas un freak show.  Nous ne voulons pas être considérées comme des fétiches sexuels.  Nous n’avons pas nécessairement besoin OU envie de perdre du poids.  On est beaucoup plus que « des jolis visages » ou « jolies pour des filles rondes ».

Nous voulons être représentée autrement que comme « la copine ronde » à la télévision et dans les films. Nous VOULONS et POUVONS jouer les sportives, les séductrices, les filles drôles ou dramatiques…  Aussi complexes et polyvalentes que n’importe quelle autre femme, quoi !

Comme tout le monde, nous rêvons de mener des vies excitantes et de réaliser nos rêves et désirs et nous refusons que notre taille soit un obstacle dans notre processus d’accomplissement.

Nous ne sommes pas si différent(e)s des autres, après tout… non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *