Pérou taille plus !

Après 30 ans d’attente… je suis FINALEMENT allée au Pérou.

Pérou taille plus
Machu Picchu – un rêve réalisé!

Mon intérêt pour ce pays a débuté lorsque j’avais 5-6 ans et que j’ai découvert ce pays extraordinaire dans un dessin animé franco-japonais intitué « Les Mystérieuses Cités d’Or », inspiré du roman jeunesse « La route de l’or » (v.f. de « The King’s Fifth ») de Scott O’Dell.

« Le XVIème siècle… des quatre coins de l’Europe, de gigantesques voiliers partent à la conquête du Nouveau Monde. À bord de ces navires, des hommes avides de rêves, d’aventure et d’espace, à la recherche de fortune. Qui n’a jamais rêvé de ces mondes souterrains? De ces mers lointaines peuplées de légendes ou d’une richesse soudaine qui se conquerrait au détour d’un chemin de la Cordillière des Andes? Qui n’a jamais southé voir le soleil souverain guider ses pas, au coeur du pays inca, vers la richesse et l’histoire des Mystérieuses Cités d’Or? »
(Générique d’ouverture des « Mystérieuses Cités d’or »
)

(L’âge d’or des dessins animés…!)


Question d’ajouter à l’excitation, dans les jours précédent mon départ, une étrange rumeur émane à l’effet que « le légendaire musicien Kurt Cobain a feint d’être mort et vit en Amérique du Sud ». Drôle de coïncidence : j’avais déjà glissé dans mes bagages une chemise à carreaux violet et noir, le vêtement officiel des années grunge… #AdoDansLes90’s


Mais est-ce que le Pérou est un pays « plus-size friendly »?

D’après les expériences vécues sur places, le Pérou est tout à fait convivial pour les personnes en surplus de poids… (pas trop au niveau du shopping de vêtements par contre). Après avoir voyagé au Salvador, au Guatemala, en Inde et au Mexique, des pays dont le niveau de développement varie et où j’ai dû faire face à une panoplie de moyens de transport surpeuplés et d’installations plutôt mal adaptées aux personnes en surpoids (des restaurants aux bus!), j’avoue candidement que je m’attendais à être confrontée à des challenges du même ordre au pays des incas.

À ma grande surprise, l’ensemble des endroits visités, lieux touristiques inclus, ne représentaient pas de difficulté particulière pour les personnes taille plus (ainsi que pour les grandes personnes, considérant que le Péruvien moyen est plus petit que moi!). Et j’inclus ici Machu Picchu, la plus importante attraction du Pérou, mais aussi la majorité des autres lieux visités par les voyageurs ainsi que des villes faisant partie du « circuit touristique » du sud du pays. J’irais même jusqu’à dire que ces ville sont comparables à Montréal ou à la plupart des grandes villes nord-américaines en matière de « convivialité taille plus » et ce, sans que les villes péruviennes ne souffrent de la comparaison!

L’altitude est aussi un facteur à considérer, lorsqu’on visite le Pérou; le mal des montagnes peut affecter  les visiteurs de tous âges, de toutes les tailles et même les plus en forme. Le mate de coca (infusion de feuilles de coca) saura vous aider à combattre les symptômes en attendant de vous acclimater…

Pérou taille plus
Mate de coca

Il est pertinent d’être un brin en forme pour la marche pour explorer le Pérou qui se découvre plutôt bien… à pieds. La ville de Lima, par exemple, a un étalement urbain assez impressionnant et à moins d’utiliser les transports en communs locaux (une expérience en soi, bien que ceux-ci ne couvrent pas l’ensemble des quartiers touristiques comme Barranco et Miraflores), les factures de taxis peuvent monter assez rapidement.

Des villes comme Arequipa (surnommée « La ville blanche » à cause de la présence du sillar blanc dans son architecture), Aguas Calientes et Nazca sont peu « étalées » et l’ensemble des attractions et lieux d’hébergement se concentre autour de la Plaza de Armas (Place d’Armes), généralement le coeur de la ville où l’on trouve de tout, des restaurants aux fournisseurs d’excursions en tout genre, sans compter les prestations musicales surprises et les vendeurs ambulants; l’endroit idéal pour prendre le pouls de la ville!


Pérou taille plus
« L’araignée » (lignes de Nazca)

D’autre part, avant même d’avoir quitté la maison, je vivais déjà une certaine frustration alors que je tentais de trouver une place sur l’un des petits avions (6-12 passagers) survolant les lignes de Nazca… J’ai finalement laissé tomber l’activité déjà assez coûteuse (car très touristique) et pour laquelle on voulait me faire payer jusqu’à DEUX FOIS le prix régulier, à cause de mon poids. (J’approuve la conscientisation et le supposé désir de sécurité des compagnies, mais considérant le profit, ne pourraient-ils simplement pas embarquer un passager de moins?) J’étais partante pour accepter des frais supplémentaires, mais pas le double de la facture! Ce changement de programme m’a finalement permise de visiter le désert environnant et les ruines de Cachuachi…

J’étais également un peu inquiète pour mon vol interne Cusco-Lima, avec StarPerú, en fin de périple, car souvent, les compagnies aériennes locales n’offrent pas le même niveau de service que les compagnies internationales.  Autre agréable surprise : l’avion était tout à fait comparable aux plus grandes compagnies et la taille des sièges était tout à fait acceptable.


Pérou taille plus

En 3 semaines, j’ai traversé le Pérou d’ouest en est, de la côte Pacifique à la base des Andes, en passant par le désert. Un peu plus de 1700 km, du niveau de la mer (Lima) jusqu’à 4000 m d’altitude (Puno & Lac Titikaka), pour la plupart dans les (excellents) bus de Cruz del Sur… pour un grand total de 150 $ CAN (un peu plus de 100 € / approx. 94 £), le tout en classe VIP. À l’exception de la route Cusco-Aguas Calientes (tremplin incontournable pour visiter Machu Picchu) et des environs de la ville dans les nuages, l’ensemble des coûts défrayés pour visiter le pays s’est avéré abordable, voire économique.

Comme à l’habitude, j’ai rencontré plein de gens – locaux et touristes -, goûté plein de mets délicieux et échantillonné quelques vins et alcools locaux.  Je garde d’excellents souvenirs de cette soirée avec des joyeux Arequipeños avec qui on a célébré l’arrivée du printemps… ou était-ce le Dia del Turismo (jour du tourisme) ? Ou le début du printemps austral? Ou alors le dernier concert d’un chanteur local qui déménageait à Lima? Qui sait…

Parce qu’à Arequipa, il y a toujours une bonne raison de célébrer et de se faire des nouveaux copains! #ArequipaVilleDeParty

Pérou taille plus
Une soirée à Arequipa avec des nouveaux copains… Sandra, Mauro, Romina, Renato, Eliot & Nadesha

J’ai aussi profité de mon périple pour mettre à l’épreuve des vêtements d’une designer du Saguenay (Collection C-Straight) dont je vous parlerai dans les prochaines semaines… restez à l’écoute pour en savoir plus !

Être une voyageuse taille plus peut parfois être épuisant à cause de tous ces petits pépins imprévus qui ponctuent le séjour et auxquels les voyageurs de taille « standard » ne sont pas confrontés.  La bonne nouvelle, c’est que la présence d’une des nouvelles merveilles du monde semble avoir eu un effet positif sur l’industrie touristique, la rendant définitivement plus accessible aux voyageurs de toutes les tailles!

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :