Bulgarie taille plus : Sofia (София)

« Bulgarie taille plus : Sofia » est le premier billet d’une série inspirée de mon récent voyage en Bulgarie. Pendant 3 semaines, en septembre et octobre 2017, j’ai sillonné le pays et l’ai découvert à travers 6 villes différentes. D’est en ouest et du nord au sud, j’ai visité de nombreuses régions bulgares et c’est maintenant le moment de partager mes aventures !


Premier arrêt : Sofia (София), la capitale

C’est à la fois capitale et ville la plus populeuse du pays avec ses 1,26 million d’habitants. Coeur de la province du même nom, Sofia se niche à la base du mont Vitosha (7,510 pi / 2 290 m).

backpackeuse taille plus Sofia bulgarie cathedrale alexander nevsky

La capitale bulgare était à la fois le début et la fin de mon voyage dans ce pays des Balkans. Et, tant le début que la fin de l’aventure fut haute en couleur ! Mon premier hostel, Hostel 44, jouissait d’un emplacement idéal, en plein coeur de Sofia. Les autres voyageurs et l’ambiance y étaient chaleureux… et festifs, faut le dire ! (Je suis arrivée en pleine partie d’un jeu pour boire au retour de mon souper, le premier soir !) Quand on m’a invitée à me joindre, j’ai expliqué que  « Grand-maman backpacker » allait sagement finir sa crème glacée et aller faire dodo… Parce qu’après une dizaine d’heures d’avion, j’avais besoin de me reposer !

J’ai aussi fait un arrêt par Sofia en fin de voyage, car c’est de là que mon vol de retour décollait. Mon dernier séjour a eu lieu au Sofia Smart Hostel (je vous recommande fortement le dortoir à 6). Mon périple bulgare s’est terminé avec la fin de mon shopping de voyage sur la rue Vitosha (Vitoshka), une rue piétonne au coeur de la capitale, remplie de boutiques, restos, bars et… touristes !


backpackeuse taille plus Sofia bulgarie mosquee banya bashi

Il était une, deux, trois, quatre foi…

L’un des attraits particuliers de Sofia est sa Place de la tolérance (Square of Tolerance). À chaque coin de ce « carré », on retrouve un lieu de culte de foi différente. Si vous vous tenez au centre de cette partie de la ville, vous verrez une église orthodoxe, une église catholique, une mosquée et une synagogue. J’ai profité d’un après-midi à flâner dans les marchés (plus de détails plus bas!) pour visiter la mosquée et la synagogue.

La mosquée Banya Bashi peut sembler modeste de l’extérieur. L’intérieur est même plutôt sobre, si l’on compare aux églises et aux synagogues… Jusqu’à ce qu’on jette un oeil au PLAFOND ! Les motifs complexes qui y sont peints émerveillent par leur précision, leur finesse, leur symétrie et l’harmonie qu’évoque l’ensemble de l’oeuvre.
backpackeuse taille plus Sofia bulgarie mosquee banya bashi

Si vous souhaitez visiter la mosquée mais n’avez pas d’écharpe pour vous couvrir la tête et les épaules ou si vous portez des shorts ou une jupe… pas de souci ! Vous pourrez emprunter une des « capes à capuchon » et visiter la mosquée sans problème ! Mesdames, n’oubliez pas de garder votre tête bien couverte bien en place si vous vous penchez vers l’arrière pour admirer le magnifique plafond de ce lieu de culte… (On est si vite distraites parce une oeuvre aussi exotique…)

Pour éviter d’être refoulé(e) à l’entrée de la mosquée, évitez l’heure de la prière les vendredis. Et n’oubliez pas de laisser vos chaussures à l’entrée !


Sofia : ville de marchés

Le Marché des dames (Ladies Market) et le Tsentralni Hali (Marché central) sont situés derrière la synagogue de la Place de la tolérance. Le Marché des femmes est le meilleur endroit pour faire le plein de fruits et légumes, mais aussi pour trouver des noix et autres produits frais. Pour les meilleures olives en ville, on passe par le Marché Central. Dans l’un de coins du rez-de-chaussée, une échoppe vend des olives en vrac. Pointez et demandez (si votre bulgare n’est pas au point) ! Vous voilà prêt(e) pour un pique-nique composé de délices locaux !

backpackeuse taille plus Sofia bulgarie bazar marche aux puces

Tous les matins, dans le parc menant à la cathédrale Alexander Nevsky, vous trouverez 15-20 tables et vendeurs itinérants. Dans la plus pure tradition des marchés aux puces d’Europe de l’est, vous y trouverez un peu de tout. Montres de poche, médailles en tous genres, vieilles caméras, instruments de musique, bijoux divers et, typiquement en Bulgarie, des icônes religieuses peintes sur bois. N’hésitez pas à négocier si un article vous intéresse… c’est la partie la plus chouette du magasinage dans les marchés !

Ne soyez pas surpris(e) d’y trouver des objets de la Deuxième Guerre mondiale. À l’inverse de plusieurs pays, il n’est pas illégal de vendre des objets frappés de la croix gammée en Bulgarie. La meilleure chose à faire devant ces objets reste encore de les ignorer et de ne pas en acheter. Ainsi, vous éviterez de faire profiter le marché dédié à ces objets de vos dollars. Sachez aussi qu’il est illégal d’entrer dans de nombreux pays, possiblement même le vôtre, avec ces… « souvenirs ». De toute façon, il y a beaucoup plus intéressant à acheter que ces objets marqués par la haine et la guerre.


backpackeuse taille plus Sofia bulgarie monastere rila

Le monastère de Rila : l’excursion à ne pas manquer !

Pour une excursion d’une journée, c’est à Rila qu’il faut se rendre ! Plus particulièrement au monastère qui s’y trouve. Il s’agit de l’attraction numéro 1 en Bulgarie, en plus d’être un site du patrimoine mondial reconnu par l’UNESCO.

Ce monastère a été fondé au 10e siècle dans la campagne bulgare. Rasé par un incendie, il a été reconstruit entre 1834 et 1862. L’attraction principale est sans doute l’extérieur de l’église au centre du complexe. On y retrouve une série interrompue de peintures, illustrant le Paradis et l’Enfer… (et tout ce qu’il faut faire pour finir dans l’un ou l’autre de ces deux endroits!)

La route vers Rila passe par les montagnes et l’arrière-pays et vous distraira… (tant que vous n’êtes pas coincé(e)s dans le trafic en sortant ou en entrant à Sofia !) La plupart des opérateurs et agences offrent cette visite en format « excursion d’un jour », incluant parfois un arrêt pour une randonnée aux Sept Lacs. (Prévoir 25-30 Euros / 50-60 Levas bulgares pour cette activité.)


Restez à l’écoute pour le prochain billet… J’y parlerai de Vratsa ! C’est dans cette ville que j’ai fait une randonnée absolument géniale !


Toutes les photos (C) 2017 – Edith Bernier (La Backpackeuse taille plus)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :