Grosse fille, Moyen Orient : Tel Aviv




C’est juste après la Pâque juive (Passover) que je suis débarquée à Tel Aviv. La deuxième plus grosse ville d’Israël (après Jérusalem) est la centrale économique du pays. C’est une ville moderne, bourdonnante et dotée d’un impressionnant… trafic. Et du bruit qui vient avec. (N’oubliez pas vos bouchons pour dormir, peu importe où vous vous établissez dans la ville. Vous allez en avoir besoin, c’est garanti !)

Tel Aviv a beaucoup à offrir. Plages, excursions plein air, nightlife, marchés extérieurs, sorties culturelles, gastronomie… et j’en passe. Si vous cherchez quelque chose en Israël, c’est sans doute à Tel Aviv (aussi appelée TLV, the Big Orange ou the White City) que vous trouverez !


Ma taille : un « non-sujet »

Ça, c’est rafraîchissant. Pendant mes 2 séjours dans la ville, je n’ai jamais vraiment senti que ma grosseur était un « problème ». Jamais eu l’impression d’être un « objet de curiosité ». Du moins, en comparaison à plusieurs autres endroits visités dans les 10 dernières années. De chaises décentes aux foules parmi lesquelles j’étais aussi anonyme que les autres, c’était plutôt rafraîchissant d’avoir cette impression générale de neutralité par rapport à ma silhouette !

Cependant, c’est bon de savoir que, comme c’est aussi le cas dans plusieurs pays, la disponibilité des vêtements taille plus est plutôt faible en Israël. Si vous avez besoin, pour une raison ou une autre, d’acheter des vêtements, vos meilleures chances de succès sont à Tel Aviv/Yafo (Jaffa).


Curieuse d’essayer de trouver des vêtements taille plus ?
Ne ratez pas mon billet à venir sur les marchés de Tel Aviv !


On va à la plage ?

Plages Tel Aviv
Plages à Tel Aviv

La mer Méditerranée est une des frontières du pays. La ville compte une douzaine de plages, s’étirant du nord (plus aisé) au vieux Jaffa, au sud. Ça serait un sacrilège de ne pas y aller au moins une fois ! Et là aussi, les corps sont aussi variés et anonymes qu’ailleurs dans la ville, et la grosseur d’une personne n’est pas une préoccupation. Un jour à la plage en maillot, c’est typique de la vie telavivienne. Particulièrement les journées chaudes du sabbat, les vendredis et samedis.

Jaffa Street Art baleine


On va prendre l’air ?

Besoin d’une pause du fourmillement constant de la ville ? Ça tombe bien. Tel Aviv est un excellent point de départ pour une excursion d’un ou plusieurs jour(s) à travers le pays. (Je parle en connaissance de cause, je l’ai fait !)

J’ai joint une excursion au départ de TLV pour visiter trois endroits, la légendaire forteresse de Masada, la réserve naturelle Ein Gedi et la mer Morte. (Plus de détails sur mon expérience à venir !)

Masada Fortress
Forteresse de Masada

Envie de visiter une autre ville, tout en restant basé(e) à Tel Aviv ? Le réseau de bus (autocars) d’Egged (en angl. seul.) est à la fois étendu et abordable. Voici les distances, temps de déplacement et coûts pour se rendre dans différentes villes israéliennes à partir de Tel Aviv :

Note : ₪ = Israeli New Shekel
1 € = 4 ₪ ; 1 £ = 4.5 ₪ ; 1 USD = 3.5 ₪  (au moment de publier)

  • Jérusalem : ±75 km / 1 h de bus (2-3 bus chaque heure – 16 ₪)
  • Nazareth : ±100 km / 2½ h de bus (bus à toutes les heures – 34 ₪)
  • Haifa : ± 100 km / 2 h de bus (2-3 bus chaque heure – 27 ₪)
  • Tiberias / Galilée : ± 135 km / 2¼ h de bus (bus à presque toutes les heures – 37.5 ₪)

Pas assez de temps pour ça, mais quand même envie de changer de cadre ? Marchez jusqu’à Jaffa (environ 40-45 min. du coeur de Tel Aviv) et passez-y quelques heures. (N’oubliez surtout pas d’inclure une visite au marché aux puces !)


TLV : coeur de la vie LGBTQ+ israélienne

Tel Aviv est le coeur de la vie – et de la communauté – LGBTQ+ en Israël. La ville est connue pour ses plages gay et sa parade de la fierté. L’endroit est aussi plus tolérant envers les personnes homosexuelles. Du moins, plus qu’ailleurs au pays, incluant la seule ville plus importante en population (Jérusalem). Les organisations touristiques israéliennes sont définitivement en « campagne » et courtisent les voyageuses et voyageurs LGBTQ+ afin d’ajouter Tel Aviv à la liste des pays ouverts à cette communauté.


♥ Coups de coeur bouffe en rafale…

Leggenda לג’נדה (Rothschild Blvd 45) : pour le café glacé

Café Landwer (Rothschild Blvd 45) : pour le shakshouka, super comfort food et délicieux pour déjeuner

Hummus Eliyahu (Levontin St 2) : pour la limonade maison et le délicieux hummus

Shakshouka épinards-fromage de chèvre du café Landwer

Abraham Hostel Tel Aviv (Ma cote : 4/5)

Je me suis installée au Abraham Hostel Tel Aviv pour mes 2 séjours dans la ville (29 avr-2 mai, 14-17 mai), pour un total de 6 nuits.

Pour mon premier séjour, j’étais installée dans le #306, un dortoir pour 6 femmes. Un grand dortoir, avec des lits spacieux, solides et confortables.

Lors de mon deuxième séjour, on m’a assignée le #206 (également un dortoir pour 6 femmes). Et j’ai eu l’impression de m’installer dans un tout nouvel endroit, en comparaison du dortoir de mon premier séjour. Les lits m’ont semblé plus petits, mais surtout, ils étaient beaucoup plus grinçants. (Et pas que pour moi à cause de mon poids, C’était le cas pour nous toutes.) L’ameublement n’était pas le même que celui du dortoir #306. L’échelle pour grimper au lit au-dessus du mien était trop courte et une de mes co-chambreuses a failli tomber quand l’échelle s’est mise à bouger pendant qu’elle grimpait… Ce dortoir est situé à l’extrémité du couloir du 2ème étage, passé ce qui semble être… un salon de coiffure (!!!). (Ça explique sans doute pourquoi je trouve encore des longs cheveux blonds dans mes affaires, plus de deux semaines après mon retour!) Autre truc un peu étrange : le dortoir #206 compte 8 lits… mais est vendu comme un dortoir à 6. (Note : nous n’avons jamais été plus que 6 occupantes dans le dortoir, cependant.)

Côté salle de bain, la toilette, la douche et le lavabo sont aménagés de façon à encourager une utilisation « individuelle ». Autrement dit, une personne ne peut pas monopoliser les trois en même temps. (Ce qui est une excellente chose.)

L’Abraham Hostel Tel Aviv offre une terrasse sur le toit et un bar / espace commun. Cet espace devient l’espace déjeuner le matin. (Le déjeuner inclus dans le prix de la nuitée est plus que correct.) Vous pouvez également conserver, cuisiner et consommer vos victuailles dans l’espace cuisine partagé. On retrouve des fontaines d’eau froide sur chaque étage, question d’éviter les bouteilles en plastique à usage unique.

N’oubliez pas vos bouchons, peu importe la chambre qu’on vous assigne. Le trafic automobile et les bruits sont constants, commencent très tôt et finissent étonnamment tard.

Méfiez-vous des chaises blanches dans l’espace commun / cuisine. Après 10 secondes assise sur l’un de ses chaises, je me suis levée, de peur que les pattes partent dans toutes les directions et que mon derrière se retrouve par terre. (Les chaises de type tabouret sont heureusement plus solides.)

Somme toute, un hébergement intéressant pour le prix, particulièrement grâce à son emplacement central idéal. Assurez-vous d’avoir une des meilleures chambres (comme le #306) !




Soyez le premier à commenter

Leave a Reply - Votre réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.