Voler dodu – des nouvelles de Gabor Lukacs d’AirPassengerRights.ca

Plus tôt cette année, Gabor Lukacs (fondateur de AirPassengerRights.ca) a bien voulu participer à un questions-réponses pour le blogue, suite à son dépôt de différents recours devant les tribunaux et dont le but était de défendre les droits des passagers des compagnies aériennes, notamment les droit des passagers taille plus. M. Lukacs a fait les manchettes en avril dernier, alors qu’il s’apprêtait à plaider devant les trois juges de la Cour d’appel fédérale du Canada.  Son objectif? S’assurer que l’Office des transports du Canada aurait à se pencher sur sa plainte à propos de la politique sur les « passagers taille plus » de la compagnie Delta, et ce, même si ses propres droits n’avaient pas été bafoués (n’étant pas lui-même une personne taille plus).

(Au cas où vous auriez raté l’entrevue en 2 parties du printemps dernier, voici le lien pour la 1ère partie et la 2ème partie.)

En septembre dernier, la décision a été rendue, et les nouvelles semblaient bonnes : Lukacs était autorisé à poursuivre ses démarches au nom des passagers taille plus, sans être lui-même taille plus.  Bien qu’il s’agisse d’un pas dans la bonne direction, il reste encore beaucoup à faire…

Il y a quelques jours (et après que l’entrevue ci-bas ait eu lieu), Delta a déposé une Demande d’autorisation d’appel auprès de la Cour Suprême du Canada, suivant la décision rendue en faveur de Gabor Lukacs. (En résumé, Delta demande à la Cour Suprême (en angl. seul.) l’autorisation de « faire appel de l’appel », en réaction à la décision rendue par la Cour… d’Appel.) #LaSagaSePoursuit


Gabor Lukacs

Pourriez-vous résumer la cause dans laquelle vous et « Omer » êtes impliqués et les circonstances du dépôt du recours contre Delta?

Afin de clarifier qui est « Omer », il est important de spécifier qu’il ne s’agit pas d’un passager en surpoids, mais plutôt un passager qui s’est retrouvé assis à côté d’un passager corpulent.  « Omer » a écrit à Delta pour dénoncer le fait que ce passager aurait pu être mieux accommodé par la compagnie.  C’est en réponse à ce message que Delta a envoyé le courriel faisant état de la politique discriminatoire de la compagnie.

CLIQUEZ ICI pour voir le courriel en question (en angl. seul. – nouvelle fenêtre)


Vous avez récemment gagné un appel auprès de la Cour d’appel fédérale canadienne vous autorisant à représenter les personnes en surpoids/obèses, bien que vous n’en fassiez pas partie, contre la compagnie aérienne Delta. À quoi peut-on s’attendre ensuite?

L’Office des transports du Canada aura a décider si elle investiguera la plainte en question, au-delà de son « fondement ».

En me basant sur les antécédents de l’Office des dernières 2 ½ années, je m’attends à ce qu’il déniche une autre excuse pour ne pas avoir à se prononcer sur la plainte. Si c’est le cas, je consulterai les raisons évoquées par l’organisation et je considérerai sérieusement faire appel à nouveau.

Il me semble que l’Office est déterminé à protéger les compagnies aériennes de toute forme d’examen approfondi et que ce dernier agit avec mauvaise foi, à l’inverse des raisons pour lesquelles ce tribunal administratif a été créé par le Parlement, et que cela se poursuivra jusqu’à ce que des réels changements soient apportés à l’organisation.

J’ai bien peur qu’une enquête publique soit nécessaire avant que l’Office ne change.

Gabor Lukacs


Maintenant que la Cour a déclaré formellement que vous pouviez représenter des personnes sans « faire partie du groupe discriminé pour que cela soit fondé », quels autres groupes ou catégories de passagers pensez-vous à représenter? Vous avez évoqué, lors de nos premiers échanges, les personnes « verticalement taille plus (très grandes) »…

Les passagers « verticalement taille plus » font définitivement partie de ma liste; par contre, j’ai l’impression que l’Office des transports du Canada bloquerait ce genre de plainte, peu importe son degré de fondement, à cause de son biais actuel.

Le coeur du jugement réside dans le fait que l’Office des transports canadien n’exécute pas son mandat. Bien que les tribunaux ont fait leur devoir afin de corriger les erreurs dans la loi, c’est au gouvernement qu’il revient d’intervenir et de forcer l’Office à faire ce qu’on attend de la part de cette organisation.

Jusqu’à ce que cela arrive, j’encourage les passagers à déposer des plaintes contre les compagnies aériennes devant les tribunaux des petites créances et, autant que possible, d’éviter l’Office des transports du Canada. À ce jour, cette organisation a un parti pris contre les voyageurs et approuvera à peu près toute action des compagnies aériennes.


Gabor Lukacs


Pour en savoir plus sur le travail de M. Lukacs…
Air Passenger Rights – http://airpassengerrights.ca/
Twitter : @AirPassRightsCA
Facebook : facebook.com/AirPassengerRights

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :