La Backpackeuse taille plus a 6 ans !




Eh oui, La Backpackeuse taille plus célèbre ses 6 ans ce mois-ci ! (Le blogue, là, pas moi, hahaha !) Et je pense qu’il est safe de dire qu’il s’en est passé des choses depuis 2013 ! J’ai donc jeté un coup d’oeil à mon premier billet de blogue… Et décidé de vous offrir une petite mise à jour !


Je commence en m’excusant ! Ça fait un bail que je n’ai pas écrit… Vous avez sans doute vu passer sur Facebook tous les projets qui m’allument… (Sinon, poursuivez votre lecture pour du rattrapage !)

Les raisons d’être du blogue…

… n’ont pas tellement changé. Elles ont cependant évolué. Au début, il s’agissait d’un guide pour les voyageuses et voyageurs au budget limité, avec tendance « plus-size. » L’évolution naturelle de choses m’a amenée à chercher – et trouver – de plus en plus de solutions et alternatives créatives aux pépins auxquelles les backpackeuses taille plus sont confrontées en voyage. Aujourd’hui, au-delà de la réalité des voyageuses taille plus, j’écris également sur la réalité des grosses personnes en général.

À ce jour, je n’ai toujours pas trouvé assez de solutions à mon goût aux problèmes vestimentaires des grosses voyageuses… (Et ce n’est pas faute d’avoir essayé !) C’est la raison principale pour laquelle je me suis jointe à une couturière extraordinaire au début de l’année 2019… pour créer notre propre collection de vêtements de voyage taille plus !

Un (nouveau) projet… sans nom !
Ce projet de collection de vêtements taille plus conçus pour le voyage est, à mes yeux, la prochaine étape dans mon parcours qui vise à rendre le voyage plus accessible aux femmes qui, comme moi, veulent voyager léger… même si on ne l’est pas !
(Lire la suite…)

vêtements voyage taille plus
Magasinage de tissu pour la ligne de vêtements !

… maintenant en version améliorée !

Plus que jamais, mon sac à dos est mon fidèle partenaire de voyage. Au cours des 6 dernières années, ce blogue m’a vue passer d’une voyageuse au bagage excessif qui portait du lin en Inde à une backpackeuse minimaliste qui saute dans l’avion avec uniquement son bagage à main. En 2013, ma liste de destinations passées était limitée au Mexique, à l’Inde, à quelques états des États-Unis (Louisiane, Massachusetts), au Salvador et au Royaume-Uni. Depuis, j’ai décuplé les destinations visitées, notamment avec des séjours aussi cool que mémorables au Pérou et en Bulgarie.

Dans à peine 2 semaines, je prendrai d’ailleurs mon envol pour trois nouvelles destinations : l’Espagne, l’Israël et la Jordanie !

Aux débuts du blogue, je ne prévoyais pas particulièrement me lancer dans les billets à propos des destinations comme telles. Plein de blogueurs voyage le font déjà (et le font très bien). Avec les années, j’ai réalisé que les gens voulaient en savoir plus sur mes expériences en tant que grosse voyageuse là où j’allais… Alors j’ai décidé d’en parler un peu plus…

Pour lire les billets consacrés à mes destinations passées,
jetez un oeil à la catégorie « Destinations » !

Denali Alaska 2018
Alaska – juillet 2018

Et je ne prévois pas d’arrêter… !

Au cas où vous m’auriez lue / entendue déclarer que je me « calmerais le pompon » après mes 35 ans, eh bien… J’étais COMPLÈTEMENT dans le champ ! J’ai récemment passé le cap des 38 ans et il me reste tellement de choses à faire et d’endroits à voir ! (Désolée maman à qui j’avais aussi dit ça il y a un bail. J’pourrai pas tenir cette « promesse »…)

Élargir mes horizons….

… par la lutte à la grossophobie

En 2013, le coeur de ma « mission » était de faciliter l’accès des femmes taille plus au voyage. D’utiliser l’aventure comme empowerment pour les femmes comme moi. Avec le temps, je me suis retrouvée à explorer et apprendre sur différents sujets gravitant autour de ça. Et, naturellement, la réalité de la grossophobie a fini par occuper un peu plus de place sur cette plateforme. Étant une femme grosse, c’était une évolution logique. Non seulement à cause de mon propre corps, mais aussi parce que l’absence d’adaptation aux corps plus gros est une réalité que je ne peux ignorer quand je cherche cherche des vêtements, produits et services à mettre à l’essai dans le cadre du blogue.

Originalement, je ne m’attendais vraiment pas à prendre part au militantisme contre la grossophobie. C’est à l’été 2017, après avoir lu un article particulièrement dégueulasse de Sophie Durocher dans le Journal de Montréal, que l’appel s’est fait entendre. Je ne pouvais plus faire semblant de ne pas voir comment il demeurait socialement acceptable de rire, juger, diminuer, discriminer envers les personnes gros(ses). Mais aussi de voir comment tellement le gens sous le faux couvert des « bonnes intentions ». Le fait qu’on soit encore en train de devoir légitimer notre revendication de respect nous fait tourner en rond. Et ce sur-place empêche la lutte à la grossophobie d’aller au-delà du débat superficiel et d’attaquer les vraies questions. (Du moins, c’est le cas dans la majorité des médias de masse à l’heure actuelle.)

Blogueuses voyage taille plus
Avec d’autres blogueuses taille plus au Women In Travel Summit à Québec – 2018

… en parlant de féminisme intersectionel

La lutte à la grossophobie m’a aussi amenée à mieux comprendre le besoin pour un féminisme plus intersectionnel. (Et je mets ici l’emphase sur l’aspect intersectionnel.) À l’heure actuelle, le féminisme qu’on nous présente dans les médias en est un de femme blanche, mince, jeune, privilégiée et valides. Les femmes racisées, grosses, queer, plus âgées, moins / non-privilégiées, malades / en situation de handicap et plusieurs autres sont carrément écartées de la conversation. Alors qu’elle devrait en être le coeur.

Faut qu’on se parle de la (vraie) diversité corporelle…
Le sens de l’expression « diversité corporelle » s’est en quelque sorte perdu lorsque l’expression est devenue l’apanage quasi-exclusif des femmes blanches, légèrement plus curvy que la moyenne (mais pas vraiment « grosses » à proprement parler), toujours parfaitement proportionnées et – disons-le – incroyablement belles.
(Lire la suite…)

… en prenant la parole publiquement

Je ne pourrais pas être plus reconnaissante de ça. Y’a des gens qui ont cru en ce que je défendais et qui m’ont permis de parler d’acceptation des grosses personnes et de lutte à la grossophobie. À la radio, à la TV, sur le net, dans la presse…  Au cours de la dernière année particulièrement, j’ai eu la chance de partager la réalité des personnes grosses et des voyageuses taille plus un peu partout, mais surtout, devant de plus en plus de gens. D’événements taille plus à des salons voyages. De la télé communautaire à la chaîne nationale. De la radio aux podcasts. Encore plus récemment, j’ai eu l’extrême honneur d’être conférencière-invitée dans une école secondaire pour parler de grossophobie auprès de jeunes de 12-13 ans.

 

Conférence sur la grossophobie

C’est par ces interventions publiques que j’ai réalisé que, non seulement J’ADORE parler de tout ça avec les gens… mais aussi que je suis pas trop mal comme conférencière, apparemment ! Je suis hyper-reconnaissante d’avoir eu toutes ces opportunités et j’ai bien l’intention d’en trouver d’autres ! À chaque fois, les personnes devant moi étaient si généreuses. Si intéressées et chaleureuses. Peut-on rêver d’un plus bel accueil que celui de jeunes filles de 12-13 ans qui viennent discuter et s’ouvrent sur leurs défis avec leurs corps.

À la recherche d’une conférencière pour parler de grossophobie et/ou de voyage?
Contactez-moi !

Conférence sur la grossophobie
En conférence auprès des étudiant(e)s de secondaire 1 de l’école secondaire François-Williams (St-Amable)

Sauf que…

… je n’aurais jamais pu y arriver sans la présence de certaines personnes-clés dans tout ça. Oui, c’est de VOUS que je parle ! Je lis avec intérêt tous vos commentaires et messages. Vous n’êtes pas étrangères à de nombreuses connexions et découvertes faites depuis 2013.

Tout ça – et VOUS TOUTES – avez permis à La Backpackeuse taille plus de se diversifier. De grandir. Alors… MERCI. ♥

Que vous soyez là depuis le début du blogue ou que vous veniez tout juste de vous joindre à nous… Je vous lis ! (Et je vous écoute !)

Il y a encore un million de choses que je veux faire pour vous. Mais surtout AVEC VOUS ! Des voyages en groupe ! Des get-together body positive ! Plein de vêtements taille plus ! Un nouveau livre !

Je vous avoue avoir parfois l’impression – ou la confirmation ! – de manquer de temps entre ma « vraie » job et le blogue. Je suis ouverte à toutes les suggestions (réalistes, haha !) pour ajouter des heures à mes journées… ou pour survivre avec moins d’heures de sommeil …

Mais soyez assurées d’une choses : je ne suis pas près de « tirer la plogue » sur le blogue !

Aux 6 prochaines années !

Ma banlieue podcast
Avec Stéphanie du blogue & podcast « Ma banlieue » – mars 2019




Soyez le premier à commenter

Leave a Reply - Votre réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.