Heavy Montréal : métal lourd… en décibels !




Après une pause d’un an en 2017, Heavy Montréal était de retour cette année, au plus grand bonheur des fans de métal. L’édition 2018 se tenait le week-end dernier au Parc Jean-Drapeau, sur l’île Sainte-Hélène, à Montréal.

(Photo en une : Rob Zombie – par Susan Moss)

À peine une semaine avant le début de l’événement, Heavy Montréal annonçait que la formation Avenged Sevenfold ne serait pas de la partie, suite aux ennuis de santé du chanteur du groupe. L’organisation s’est tournée vers la formation floridienne Limp Bizkit pour le show de clôture de cette année.

Tout comme ’77 Montréal, qui se déroulait juste avant Heavy Montréal sur le même site, l’événement se voulait adapté aux familles et avait prévu une zone à cette fin pour les plus jeunes.


Jour 1 – Samedi 28 juillet

Chantons sous la pluie… avec Marilyn Manson

heavy montréal 2018
Marilyn Manson (Photo : Heavy Montréal – Tim Snow)

Après que le chanteur ait annulé sa performance de la veille à Toronto pour cause de problème de santé, beaucoup d’entre nous nous sommes questionnés à savoir si on aurait la chance de le voir sur scène samedi soir. (La performance de Marilyn Manson était prévue pour 19h15  sur la scène Heavy, la scène principale.)

Bonne nouvelle : Manson a fait acte de présence… 15 minutes en retard. Bien que visiblement amoindri, il a offert un spectacle à la hauteur de ce à quoi on pouvait attendre dans les circonstances. Sa voix et sa rage habituelles étaient au rendez-vous. Sa prestation a cependant dû être interrompue suite à une des averses de pluie les plus intenses de ma vie ! En effet, alors qu’il s’apprêtait à entamer « The Beautiful People » (ma chanson préférée !), pluie abondante, tonnerre et éclairs se sont donnés rendez-vous… pour une performance météo ! À cause de ces intempéries, Marilyn Manson a dû mettre fin à sa prestation juste après cette pièce, vers 20h20.


Rob Zombie: bouette et pantalons de sirène !

Une fois la météo revenue à la normale, Rob Zombie et ses « pantalons de sirène » (« mermaid pants ») ont pris d’assaut la scène Heavy. Le site était désormais un vaste champ de bouette. Zombie a offert une prestation hyper-théâtrale, sans faille et sans repos. Marilyn Manson l’a rejoint sur scène le temps de l’accompagner pour leur reprise de « Helter Skelter » des Beatles, un moment-charnière de « Twins of Evil », leur tournée commune en cours.

heavy montréal 2018
Rob Zombie (Photo : Heavy Montréal – Tim Snow)

Jour 2 – Dimanche 29 juillet

Limp Bizkit, 15 ans plus tard

Quand la nouvelle annonçant le remplacement de la formation Avenged Sevenfold par Limp Bizkit en clôture du festival est sortie, je dois dire que… je me suis réjoue ! Limp Bizkit a fait partie intégrante de mon adolescence ! (Et pour être totalement honnête, je suis moins familière avec le répertoire d’Avenged Sevenfold.) 

Après 3 jours de décibels, la barre était plutôt haute pour Fred Durst et ses comparses. Surtout que ça faisait 15 ans que la formation n’avait pas mis les pieds à Montréal. On peut dire que, sans l’ombre d’un doute, la formation a fini l’événement en force. L’ambiance était survoltée, tant sur scène que dans la foule.

heavy montréal 2018
Fred Durst de Limp Bizkit (Photo : Heavy Montréal – Tim Snow)

On a eu droit à plusieurs temps forts lors de la présence de Limp Bizkit sur scène. Le guitariste Wes Borland a fait du crowd-surfing avec sa guitare et abouti dans la foule le temps d’une chanson. Mention spéciale au gars de l’assistance invité sur scène par Fred Durst et qui l’a accompagné le temps de deux chansons. En résumé : on a eu droit à un show où on ne pouvait se permettre de regarder ailleurs que vers la scène… au risque de rater quelque chose !


Toujours en quête de merch taille plus

Ce n’est pas un secret que les t-shirts, hoodies et autres vêtements dérivés en vente dans des événements de la sorte sont rarement disponibles en taille plus (au-delà d’un XL/XXL). Si l’on en croit la diversité des silhouettes aperçues au cours d’Heavy Montréal, l’événement a la chance de devenir un leader et de prêcher par l’exemple en offrant un éventail élargi de tailles à son public. À titre de destination par excellence pour les fans de métal en Amérique du Nord, Heavy Montréal a ici une occasion en or de se positionner en chef de file de la diversité corporelle dans son domaine.


Tout au long du week-end, j’ai eu la chance d’interviewer des membres d’Entheos, Warbring & The Agonist sur la diversité corporelle…


L’attente en aura valu la peine…

La réputation de ponctualité de l’événement ne peut être remise en cause. Pendant 2 jours et sur 4 scènes différentes, on a eu droit à des prestations réglées au quart de tour.

Est-ce que l’absence de l’événement en 2017 aura valu la peine ? Sans aucun doute, puisque l’événement a fait un retour en force en 2018 avec une programmation impressionnante. Et le public ne s’est pas fait désirer. On souhaite donc qu’Heavy Montréal carbure au succès de sa plus récente mouture pour offrir une édition 2019 aussi étoffée et réussie que celle de 2018 !


logo heavy montreal 2018

Heavy Montréal – www.heavymontreal.com
La destination nord-américaine par excellence des amateurs de musique rock et heavy metal
Twitter: @heavymtl
Facebook: @HEAVY MONTRÉAL
Instagram: @heavymontreal




Soyez le premier à commenter

Leave a Reply - Votre réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.